Arlandria

[Mac] The Wolf Among Us

[Mac] The Wolf Among Us

A part Puzzle Agent, je n’ai pas encore pris beaucoup de temps pour jouer au Humble Bundle Telltale Games. J’ai donc profité des jours fériés de mai pour tester The Wolf Among Us, dont j’avais entendu beaucoup de bien.

The Wolf Among Us

J’ai lancé le jeu sans même savoir de quoi ça parlait et j’ai été agréablement surprise. Basé sur la série de comics Fables (dont je n’avais jamais entendu parler non plus), The Wolf Among Us prend place dans un univers où les personnages des contes de fées ont dû fuir leurs royaumes et vivre dans notre monde. Facile pour ceux qui ont une apparence humaine, comme La Belle et La Bête ou Blanche-Neige, mais impossible sans l’aide de sorts appelés « glamours » qui donnent une apparence humaine aux animaux. Ceux qui n’ont pas les moyens de payer ces sorts sont condamnés à l’exil dans La Ferme, qui leur apparait alors plutôt comme une prison.

On suit donc le shériff de cette communauté, qui n’est autre que Le Grand Méchant Loup, ou en VO The Big Bad Wolf, aka Bigby. Ca ne va pas fort pour lui, en pleine tentative de rédemption de ses crimes au pays des contes de fées, hébergeant illégalement un des Trois Petits Cochons sous sa forme animale, et avec bientôt une enquête sur le meurtre d’une prostituée, Faith (dont on découvrira ultérieurement à quel personnage de conte elle se rattache, je ne vous spoile rien)

The Wolf Among Us : cochon

L’un des Trois Petits Cochons

L’enquête s’étale sur cinq chapitres, composés eux-même de cinq parties chacun. Franchement, je ne suis pas très fan de ces jeux vidéos qui n’ont de « jeux » que le nom, à mon humble avis. L’intervention du joueur se limite à des choix de dialogues, qui auront un impact limité puisque l’histoire sera sensiblement la même, et à quelques scènes de QTE, un procédé assez décrié qui consiste à appuyer sur une touche au bon moment pour que le personnage effectue une action (généralement de combat).

Mais je dois concéder que The Wolf Among Us bénéficie d’un excellent scénario qui m’a très vite embarqué, au point de faire abstraction que ce n’est pas un « vrai jeu vidéo ». L’histoire est un peu lente, mais c’est un réel plaisir de démêler les fils de l’intrigue en incarnant le personnage de Bigby. Dans mon interprétation, c’est un dur, qui n’hésite pas à user de ses poings pour obtenir ce qu’il veut, mais toujours dans une conception juste et morale. J’ai essayé de le faire se rapprocher de Blanche-Neige, avec qui il mène l’enquête, héhé ^_^ Mais ça n’a pas été très loin, puisqu’on n’influe pas réellement sur l’histoire 🙁

The Wolf Among Us : Bigby et Snow-White

The Wolf Among Us : Bigby et Snow-White

Les graphismes sont magnifiques, totalement dans l’esprit comic, et ont un côté dark qui colle totalement à l’ambiance de l’histoire. La vie n’est pas facile pour ces princes et princesses qui doivent subvenir à leurs besoins et on se trouve souvent dans les bas-fonds de la ville, entre prostitution et clubs de strip-tease.
The Wolf Among Us est violent, aussi, et justifie pleinement son interdiction au moins de 16 ans. Il y a du sang, des meurtres, des fractures ouvertes que vous devez remettre en place (brrrr, j’en frissonne encore et je vous épargnerai la capture d’écran).

The Wolf Among Us

Malgré mon aversion pour ce style de jeu, je dois avouer que j’ai été séduite et bluffée par The Wolf Among Us. Ça tient beaucoup à l’univers des comics Fable, que j’ai désormais très envie de découvrir, mais les graphismes et le scénario de l’histoire ne sont pas en reste.
C’est encore une belle découverte, pour laquelle je n’aurais jamais payé plein tarif, et c’est bien pour ça que j’adore les bundles de jeu. En toute honnêteté, il ne vaut pas les 23€ demandés à mon goût, mais si vous êtes amateurs de ce style de jeu, un tarif autour d’une dizaine d’euros est un bon rapport qualité/prix. S’il est dans un bundle, n’hésitez même pas et foncez 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *