Arlandria

Février 2017

Février 2017

Février s’achève, avec une relative douceur des températures et des journées qui rallongent sensiblement, ce qui me donne envie de printemps, d’apéros en terrasse et de jupes légères. Malheureusement, il faut se faire une raison, l’hiver n’est pas encore fini. J’en profite pour voir le bon côté des choses : ça nous laisse plein de soirées à passer sur le canapé, enroulé dans un plaid, à regarder des séries, des films ou à lire !

Comme chaque mois, voici ce qui a marqué février 2017.

Séries

En quête d’une sitcom à regarder en dinant les soirs où on a envie de légèreté, nous avons entamé le visionnage de Malcolm In The Middle. Si elle n’égale pas Friends dans mon cœur, c’est une des rares séries que je re-regarde avec toujours autant de plaisir. C’est également l’occasion de faire découvrir à mon amoureux l’autre grand rôle de Bryan Cranston, quelques temps avant Breaking Bad.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le pitch de cette super série, on y suit Malcolm, troisième enfant d’une fratrie de 4, qui est diagnostiqué surdoué à l’âge de dix ans. Pas facile de devenir une « tête d’ampoule » dans une famille américaine moyenne un peu disjonctée !

On a également terminé la saison 2 de Fargo, avant l’arrivée de la troisième, le 19 avril ! Je savais qu’elle était un peu en dessous de la première, mais je l’ai quand même trouvé très agréable à suivre.

La réalisation et les décors sont toujours aussi époustouflants (surtout depuis qu’on a troqué notre tv 32″ pour une 55″ *.*) L’ambiance 70’s est superbement reconstitué, visuellement, graphiquement et musicalement. Bref, tout était réuni pour me plaire, mais ça n’a pas totalement fonctionné…
D’abord, c’est à cause des personnages. Si j’ai eu un gros coup de cœur pour les Solverson, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher avec les autres. Même ceux censés être les plus attachants ou inspirer un peu de pitié ne m’ont pas franchement émus. J’ai réussi à apprécier Peggy et Ed vers la fin de la saison, mais sans plus. Et du côté des méchants, on manque cruellement d’un personnage de l’envergure de Lorne Malvo. Je ne sais pas si Mike Milligan était censé reprendre le flambeau, mais je l’ai trouvé plus horripilant qu’autre chose.
Partant de là, j’ai eu du mal à m’immerger dans l’histoire, qui est le deuxième point faible de cette saison. La trame de fond est globalement la même que dans la saison 1 (un meurtre, des voyous, des règlements de compte qui tournent en quiproquo) et à chaque similarité, ça me rappelait à quel point la saison 1 était géniale 🙁

Tout n’est pas négatif pour autant hein, nous ne sommes pas devant la saison 2 de True Detective (snif…) Mais ça confirme la difficulté pour une série à enchainer après une première saison quasiment parfaite.

Films

Ce mois ci, il était difficile d’échapper au ras-de-marée La La Land. Je n’avais jamais entendu parler de ce film avant de lire des reviews élogieuses chez Pauline et Yasmine. Ayant appris que c’était une comédie musicale, je me suis précipitée de bon cœur dans les salles obscures, avant d’en ressortir passablement déçue.
Le plus gros reproche que je fais au film, c’est que ça n’est pas une comédie musicale. La musique joue une part essentielle dans l’histoire, mais le film manque cruellement de ces envolées musicales où tout le quartier se met à chanter et danser et où la séquence fait avancer le scénario.
C’est un joli film, aussitôt vu, aussitôt oublié. Caro a d’ailleurs parfaitement retranscrit ce que j’ai ressenti, je vous invite à aller également lire sa review.

J’attends par contre de pied ferme la version live-action de La Belle & La Bête, sans doute mon dessin animé préféré (avec Aladdin et Le Roi Lion)

On a également regardé 2001, l’Odyssée de l’Espace, que je n’avais jamais vu. J’étais partie avec un très mauvais à priori, et en conséquence, j’avoue que je n’ai pas beaucoup suivi toute la première partie avec les singes. Mais je me suis laissée prendre au jeu, et j’en suis ressortie…stupéfiée.

Je suis un peu perplexe mais également rêveuse devant le scénario, qui suggère beaucoup mais confirme peu.
Mais ce sont surtout les effets spéciaux ayant permis la réalisation d’un film spatial plus de dix ans avant Star Wars (en 1968 !) qui m’ont bluffés. J’ai enfin compris pourquoi certains tiennent tant à la théorie du complot qui voudrait que Kubrick ait « réalisé » la vidéo des premiers pas d’Armstrong et Aldrin sur la Lune. Si le mec a pu faire 2001, l’Odyssée de l’Espace en 1968, en effet, il pouvait tout à fait recréer la vidéo de l’alunissage depuis un studio de cinéma.
J’ai également pu mettre des séquences sur des mythes fondateurs de la culture informatique et geek, à commencer par le monolithe (dont on retrouve l’inspiration dans Interstellar) et par HAL (vous avez déjà essayé de remplacer chaque lettre de ce nom par la suivante dans l’alphabet ?)

Bref, je regrette un peu de n’avoir pas été dans un état d’esprit plus favorable pour apprécier pleinement le film, mais je le reverrais sans nul doute 🙂

Sorties

En fin d’année dernière, nous avions testé une Escape Room bordelaise, avec la salle de « La Loi de la Jungle », au Casse-Tête Bordelais. On était ressortis de l’aventure victorieux et enchantés ! On a donc réitéré l’expérience, avec la même équipe de choc. Cette fois, nous avons découvert « La Petite Chambre » et je crois que c’est la meilleure Escape Room qui existe (opinion partagée par un ami qui a testé bien d’autres Escape Room)

A votre arrivée, vous sonnez à l’interphone et si vous êtes au complet, on vous laisse entrer. La voix de la petite Louise vous accueille, vous laisse mettre vos affaires dans un casier qui ferme à clé et vous invite à vous rendre dans sa chambre. La pauvre Louise n’arrive plus à fermer l’œil depuis qu’elle a reçu une nouvelle poupée…un peu diabolique, il faut l’avouer. Parviendrez-vous à aider Louise ?

Pour cela, il n’y a qu’un seul et unique cadenas dans toute l’expérience et le reste des énigmes se compose d’objets et d’interactions avec votre environnement. Sans spoiler le déroulement de l’épreuve, il y a également plusieurs « pièces » dont la conception est juste géniale. On a buté sur un truc tout con vers la fin, sans quoi on aurait certainement battu le record mensuel 🙁

Le taux de réussite est de 40% mais pour une première expérience dans le monde des Escape Room, je vous conseille plutôt La Loi de la Jungle. Elle est un peu plus facile, le taux de réussite est aux alentours de 55%.

On attend désormais de pied ferme le renouvellement des salles, prévu pour novembre d’après une des créatrices du lieu.

Infos pratiques :

Casse-tête Bordelais, 23 Rue de Ruat, 33000 Bordeaux
Ouvert du mardi au dimanche, de 9h30 à 23h (dernière séance à 21h45)

22€/personne

Musique

Comme je n’écoute pas la radio, ni ne regarde la télévision, je suis parfois un peu déconnectée des tendances musicales du moment. Je ne sais donc pas si le titre que je vous propose fait déjà un immense carton IRL, ou si c’est une vraie découverte. N’hésitez pas à me dire ce qu’il en est 😉

En tout cas, c’est un de mes titres du moment, un de ceux qui me fait immédiatement voyager, repenser aux bons moments qui ont eu lieu et me projeter dans ceux à venir, bref, c’est un titre feel good qui me met instantanément de bonne humeur. Enjoy ^_^

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *